Bien gérer le content shock pour devancer les concurrents

0
51

Dans la sphère du webmarketing, la concurrence est toujours féroce, et ce, quel que soit le secteur d’activité dans lequel on opère. Avec la montée en puissance d’Internet, le nombre de sites web ne cesse d’augmenter jour après jour. Ce phénomène engendre ce qu’on appelle content shock. Si vous savez bien gérer le content shock, il y a de la chance que vous puissiez devancer vos concurrents.

Content shock : c’est quoi ?

Le content shock est un phénomène de production exponentielle de contenus sur la toile. Lorsque les internautes font face un flux d’informations et ils ne savent pas distinguer les bonnes informations des mauvaises, il s’agit bien d’un content shock.

Ce ne doit pas être étonnant face à l’existence des sites dits « fermes de contenu » qui deviennent actuellement très nombreux. Dans la sphère de l’e-commerce, la concurrence s’avère rude et la création de plus en plus de publicités revêt de l’importance.

Cela pousse les e-commerçants à créer une myriade de splogs ou spams de blogs. Dans ces splogs, soit ils créent des bannières publicitaires pour leurs sites de vente en ligne, soit ils vendent des espaces publicitaires là-dessus.

Les inconvénients du choc de contenus

En principe, le content shock ne présente que des inconvénients. Effectivement, certains internautes doutent de la fiabilité des informations qui leur sont présentes. Aussi, il se peut qu’ils confondent les « infos et les intox ». Par conséquent, ils n’apportent pas beaucoup d’intérêt à ce qu’ils lisent.

La présence des fermes de contenus font l’objet de la création exponentielle des articles. Souvent, lesdits articles n’ont pas des bonnes visibilités sur le web. La majorité d’entre eux se classent dans les 3 derniers résultats de recherche de Google. Ils risquent ainsi de devenir des pages zombies.

Plus le nombre des pages zombies augmente, plus l’algorithme de Google Panda est très sévère en termes de classification de contenu. Plus précisément, l’algorithme Panda dénigre les sites dont les articles n’ont aucun vu sur Internet.

Que signifie bien gérer le content shock ?

Bien entendu, vous n’avez aucune possibilité de gérer le content shocksur Internet, mais vous avez le plein contrôle pour vos propres informations que vous diffusez. Gérer le content shock ne revient pas forcément à réduire la fréquence de publications de contenus. Cela peut certes atténuer le phénomène de content shock, mais un tout petit peu.

Aussi, si vous ne publiez des contenus que rarement, les internautes supposent que votre site ou blog n’ont pas assez de contenus pour les informer. À part cela, Google pense que les mises à jour de votre site ou blog sont moins fréquentes. Ce qui risque encore de faire baisser votre positionnement. Vous pouvez faire appel à une agence de contenu éditorialpour créer des contenus efficaces et optimisés SEO.

Adopter des bonnes stratégies de contenu

Si vous voulez que vous ne contribuiez pas à accentuer le content shock, il faut que vous soyez visible par les internautes. Pour être facilement visible par les internautes ou clients cibles, il est impératif d’adopter les meilleures stratégies de contenu qui soient :

  • Rédiger des contenus viraux, c’est-à-dire des contenus susceptibles d’éveiller beaucoup de débats et d’être partagés par les internautes ;
  • Alterner entre livre blanc (contenus longs) et snack content (contenus courts) ;
  • Adopter le social selling, c’est-à-dire publier ses contenus sur LinkedIn.

Vos contenus doivent intéresser non seulement les internautes, mais aussi Google. Il faut ainsi que vous créiez des contenus originaux et optimisés SEO.