Impression 3d : comment bien choisir son imprimante 3d

0
33

Il y a de cela quelques années, l’impression 3d relevait soit de la science-fiction, soit du fantasme, soit des deux à la fois. Dorénavant, ce n’est plus un rêve. Ce concept est d’ailleurs actuellement plus accessible au grand public. Il suffit de s’équiper d’une imprimante 3d adaptée. Mise au point.

Focus sur les avantages de l’impression 3d

Depuis un bon moment, l’impression 3d a le vent en poupe. Il s’agit d’une technologie qui vient révolutionner la façon de créer les objets. Utilisée depuis des années dans le domaine professionnel, elle commence à débarquer dans la vie quotidienne des particuliers. Ses avantages sont innombrables. Ayant recours à une nouvelle génération de machine pro, cette technique permet d’élaborer aisément des formes complexes qui ne peuvent être confectionnées par aucune autre méthode. Un autre atout très intéressant de ce concept, c’est la possibilité d’une personnalisation illimitée. Par conséquent, il est plus facile de répondre aux besoins spécifiques de chacun des utilisateurs, et ce, sans affecter les tarifs de production. De plus, cette technique permet un prototypage à très faible coût. Elle accélère de même le cycle de conception, étant donné que le délai d’exécution est très court.

Il convient aussi de comprendre que l’impression 3d ne requiert pas un outillage spécifique. Le coût de la mise en exécution se voit de ce fait très faible. Concrètement, le prix d’une fabrication avec cette technique ne dépend que de la matière utilisée, de la durée d’impression et du temps nécessaire pour les opérations de post-traitement. Les pièces fabriquées à l’aide de cette technologie bénéficient en outre d’une résistance optimale à la chaleur, et sont très solides. En dernier lieu, il faut savoir que l’impression 3d peut s’appliquer dans de nombreux domaines professionnels comme particuliers.

Les critères à prendre en compte pour choisir la meilleure imprimante 3d

Si les avantages de l’impression 3d ne sont plus à présenter, il convient de souligner que le choix d’une imprimante 3d ne doit pas se faire les yeux fermés. En plus de tenir compte de ses besoins, d’autres critères techniques doivent entrer en jeu dans le processus de prise de décision. Tout d’abord, il faut savoir qu’un modèle peut se différencier d’un autre par la méthode utilisée. La plus répandue est le dépôt de fil FDM (Fused Déposition Modeling), mais il y a aussi la SLS (Selective Laser Stintering), la SLA (stereolithograph apparatus) et la CLIP (Continious Liquid Interface Production).

Pour dénicher une imprimante de qualité, il ne faut d’ailleurs pas négliger les critères techniques, comme la vitesse d’impression, la tête d’extrusion (simple ou double), le volume d’impression, les matériaux supportés, le logiciel ainsi que la précision. Il existe actuellement des équipements disposant de nouvelles fonctionnalités qui peuvent être très intéressantes. C’est, par exemple, le cas du raise 3d pro 2 avec sa caméra de contrôle, son dispositif de refroidissement et son détecteur de filament optique. Afin d’optimiser le temps d’utilisation de son imprimante et pour se prémunir des mauvaises surprises, il n’y a enfin rien de plus rassurant que de jeter son dévolu sur une marque reconnue.