Marque employeur : quelles stratégies adopter après le Covid?

0
50

Fermeture d’agences, mise au chômage et licenciement, mais également embauche dans certains secteurs en plein essor : la crise sanitaire chamboule le monde professionnel actuel. Chaque entreprise adopte les mesures qu’elle juge approprié, qu’elle s’aventure dans le recrutement après la pandémie ou réalise une réorganisation des équipes.

Quoi qu’il en soit, développer la marque employeur reste un enjeu crucial pour les services Ressources Humaines. Ce concept joue un rôle prépondérant dans la chasse aux nouveaux talents comme dans la fidélisation des anciens salariés. Faisons le point sur les stratégies à adopter en matière de marque employeur après le Covid.

Marque employeur : bref rappel de son importance

Lorsque l’on parle de marque employeur, on fait référence à l’image de la société vis-à-vis de ses collaborateurs et des talents prospectés. Cette notion inclut les opérations marketing mises en œuvre pour embellir et faire connaître ladite image. On peut citer par exemple la solution onboarding rh qui accompagne les nouvelles recrues dès le recrutement jusqu’à son offboarding. La marque employeur réunit donc différentes parties prenantes, à savoir les salariés, les candidats au recrutement, les managers, les partenaires et l’entreprise elle-même.

Une bonne marque employeur crée une image positive et renforce la notoriété de la société. Elle permet de motiver et de fidéliser les collaborateurs actuels, ce qui garde le taux de turnover moins élevé. La fierté d’appartenance et l’engagement à l’établissement s’ensuivent. Une marque employeur de bonnes réputations attire les professionnels du domaine, ainsi que les jeunes talentueux à la recherche de structure où développer leurs savoir-faire.

Face aux considérables portées de ce concept, les stratégies à adopter doivent être bien pesées, notamment après ces temps de crise.

Réaliser un diagnostic complet de la marque employeur

Avant de sélectionner un plan ou un autre, faire le bilan de la situation actuelle s’avère incontournable. Vous devez comprendre où en est votre marque après le passage sur ces chemins cahoteux de la pandémie. Ce diagnostic commence par l’analyse des pratiques RH en place. Il consiste à évaluer les systèmes de recrutement, de formation, de relations sociales, de rémunération et des avantages sociaux.

Des entretiens avec chaque partie, des membres du Codir aux différents managers, en passant par les professionnels RH, explicitent la vision de la marque. Afin de peser la perception des efforts aux yeux de tout le groupe, vous pouvez organiser des ateliers avec les salariés. Des enquêtes quantitatives auprès de tous les collaborateurs donnent des résultats plus mesurables. Face au développement technologique de notre ère, l’audit de l’e-réputation de la marque constitue un point à scruter.

Créer une plateforme de la marque employeur

Chaque société dispose de sa plateforme de marque, mais celle-ci reste généralement non formelle. À la différence de l’état actuel de la marque employeur, il s’agit de la projection de la situation dans quelques années. Cette plateforme traduit les promesses de l’employeur vis-à-vis des salariés et les services RH mesurables permettant d’y aboutir.

Pour faire valoir cette stratégie, vous devez d’abord définir les valeurs de la société. Pourquoi un employé potentiel accepterait-il de travailler dans le groupe et d’y rester ? Pourquoi les collaborateurs vous feront-ils confiance ? Telles sont les questions à répondre dans la plateforme. La charte communique également sur les attentes réciproques des employés et des employeurs.

Élaborer un plan d’action adapté

Lorsque vous savez où vous en êtes et où vous désirez aller, concevoir les plans convenables à vos projets devient plus facile. Commencez par lister les pratiques manquantes au niveau des Ressources Humaines. Il peut s’agir de la refonte de votre site web et d’un référencement plus poussé afin d’améliorer la visibilité des recrutements.

La présence sur les réseaux sociaux tels que LinkedIn et Facebook booste votre notoriété. Si vous aviez l’habitude d’afficher des notes de service austères notifiant le dessein d’embaucher, vous pouvez migrer vers la mise en place de programme de cooptation plus engageant.

Rester à l’écoute de toutes les parties

Le contact humain, les plateformes SIRH et les divers moyens de communication vous permettent de rester en relation avec les employés. Pour travailler la marque employeur, il est important de demeurer attentif aux demandes et aux commentaires des collaborateurs. Mais les avis des candidats et des personnalités externes à l’entreprise comptent également. Vous pouvez les découvrir à travers les réactions sur vos profils sociaux. La réactivité et l’empathie vous donnent des points positifs sur l’aspect humain de votre marque employeur.